Domaine Delesvaux, Anjou, la Loire en biodynamie

Dégustation - On a goûté, on a aimé - 10 avril 2018

Certifié Demeter, Delesvaux, domaine historique d’Anjou est situé sur la Colline Angevine et produit de très jolis vins en appellations Anjou et Coteaux du Layon. 

S’arrêter au Domaine Delesvaux, c’est passer un bon moment dans un bel endroit, en Anjou, avec 2 vignerons passionnés, qui vous éduqueront sur la biodynamie.

Conduit en agroforesterie, le vignoble de 11 hectares, dont 9.5 ha en une seule parcelle, entourée de vieux murs de schiste et de haies bocagères que les vignerons ont plantées, préserve sa biodiversité en offrant un habitat naturel à une flore/faune protégée. Les ruches contribuent à la pollinisation. Constitués de schistes brivériens et carbonifères, pour faire un peu de géologie, les sols transmettent minéralité et pureté aux vins.

Tisanes, décoctions maison et préparations biodynamiques renforcent les défenses naturelles de la vigne et la relient à son environnement. 

 

Catherine et Philippe produisent des vins entièrement naturels, « sans aucune poudre de perlimpinpin » vous dira Philippe. Il sont passés maîtres dans la sélection des chenins passerillés et botrytisés, en s’interdisant toute chaptalisation (ajout de sucre). Ces vins ont une belle matière et une belle tension, liées à un bon niveau d’acidité. Les rouges et les blancs secs, des vins intenses, expriment clairement le terroir de schistes carbonifères.

 

 

tanin.wine-les-vinotonautes-domaine-delesvauxPour parler un peu plus des vins, on a aimé comparer les 2 Anjou rouges, Le Roc, en 100% Cabernet Franc et La Montée de l’Epine en 100% Cabernet Sauvignon. Ces 2 mono-cépages révèlent bien le caractère de chacun des cépages. Nous avons tous bu des rouges de Loire, qui sont en général de jolis jus avec une belle fraîcheur. Là, je trouve qu’il y a un supplément d’âme, lié sans doute au fait qu’il n’y a pas de souffre qui ferme le vin, ce qui est assez facilement identifiable en fin de bouche, car les vins gardent une belle longueur.

On parle de 2 rouge autour de 10 €, c’est dommage de ne pas les tester.Le domaine produit ensuite 2 Anjou blancs, l’un issu de vignes greffées, l’autre franc de pieds et tous les 2 100% chenin. Intéressant là aussi de comparer.

Des Anjou, dans le 10 € et en biodynamie. Allez-y les yeux fermés.

Le domaine est aussi très connu pour ses liquoreux, Philippe et Catherine produisent toute une gamme de Coteaux du layon, du passerillé à la pourriture noble. On adore une telle précision et cet équilibre sucre/acidité. On boit un vin avant de boire un liquoreux. Superbe.

 

 







Article précédent

3h00 avec Pierre Jacquet, du domaine Binet Jacquet à Faugères

Article suivant

Biodynamie : intensifier les échanges entre la vigne et son environnement





COMMENTAIRES


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.