Les Muscadet bio du domaine Les Hauts Halès

Dégustation - On a goûté, on a aimé - 6 février 2018

LES MUSCADETS SONT DE RETOUR

C’est une découverte lors de la Levée de la Loire, à Angers. Benoit Chéreau redonne ses lettres de noblesses au Muscadet. Pas un de ces domaines à la mode, avec des étiquettes branchées et des dizaines de cavistes parisiens qui attendent pour goûter. Juste un vigneron engagé, Benoit Chéreau, qui a pris le risque de passer ses 10 ha en bio en 2007.

DES CUVÉES 100% MELON DE BOURGOGNE, BÉNÉFICIANT DE LONGS ÉLEVAGES SUR LIES

J’ai aimé ses Muscadet, qui respectent la typicité de l’appellation mais ajoutent de la personnalité et de l’équilibre à ces vins très droits de nature. Des 100% Melon de Bourgogne, le cépage historique de la région. Des cuvées de qualité, qui évoluent en fonction de la spécificité des millésimes et du type d’élevage. J’ai goûté le muscadet 2015, 18 mois d’élevage sur lie, des petits rendements de 20 hl/ha qui apportent un magnifique équilibre au vin. Ainsi que la cuvée Certa Fides qui tire son gras d’une fermentation malolactique, assez rare en Muscadet.

C’est un domaine qui redonne leur légitimité à ces vins blancs de la région de Nantes. Les prix de vente sont entre 8 et 10 €.

Pour aller goûter les vins de Benoit, c’est par là







Article précédent

UNE MATINEE CHEZ SERGE SCHERRER, DOMAINE AGARRUS

Article suivant

Carte blanche à Benjamin Goubet : une journée chez Serge Scherrer, Domaine Agarrus





COMMENTAIRES


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.