Biodynamie : intensifier les échanges entre la vigne et son environnement

Autour des vignes - - 12 avril 2018

La biodynamie est une démarche qui va plus loin que l’agriculture biologique. Elle trouve son origine dans les travaux du philosophe et agronome Rudolph Steiner (1861-1925) qui en instaura les principes. La biodynamie favorise une plus grande biodiversité, respecte le vivant, les rythmes et le terroir, renforce la vie du sol et la santé des plantes. C’est une agriculture durable par excellence. Pour être certifié, un vigneron doit être certifié bio ET respecter le cahier des charges Demeter ou Biodyvin.

LA BIODYNAMIE DANS LES VIGNES

Pour la viticulture, cela implique l’emploi de préparations biodynamiques pour renforcer le sol et la vigne, des doses de cuivre et de soufre inférieures à celles utilisées en agriculture biologique (cuivre : 3kg/ha/an max). Pour intensifier la vie du sol et de la plante, obtenir une vigne saine et équilibrée, les vignerons utilisent des préparations à base de plantes ou de matières organiques qu’ils infusent, dynamisent ou macèrent et qu’ils appliquent en fonction des cycles de végétation, liés au calendrier lunaire. Le sol est travaillé par des labours des griffonnages.

Rudolf Steiner et son « cours aux agriculteurs » en 1924

Les préparations biodynamiques utilisées en viticulture sont issues des indications données par Rudolf Steiner, même si elles ont depuis évolué. Il y a six préparations essentielles. Naturelles et utilisées à doses homéopathiques, elles agissent comme des catalyseurs sur la plante..

La préparation bouse de corne (500) est obtenue par fermentation dans le sol durant la période hivernale, de bouse de vache de bonne qualité qui a été introduite dans des cornes de vache. C’est un puissant édificateur de la structure du sol. Elle favorise l’activité microbienne et la formation d’humus, elle régule le ph du sol, stimule la croissance du système racinaire.

Si on y ajoute, selon un procédé particulier, les six préparations habituellement destinées au compost, on obtient de la Bouse de corne préparée (500P).

Quant à la Silice de corne (501), c’est une préparation complémentaire qui s’adresse à la partie aérienne de la plante durant la période végétative. Elle en favorise la pousse verticale. C’est une sorte de « pulvérisation de lumière », elle apporte une qualité lumineuse (cristalline) aux plantes et atténue les tendances aux maladies.

les-vinotonautes-dynamiseurLa dynamisation

Avant de pulvériser une préparation, il faut d’abord la dynamiser pour augmenter son efficacité.  Les substances sont diluées dans de l’eau de pluie ou de source, dynamisées, c’est-à-dire brassées pendant une heure, puis pulvérisées. Le vigneron utilise un dynamiseur, une cuve avec des pals : la préparation diluée dans l’eau y est réchauffée à 37,5°, les pals tournent pour former un tourbillon ou vortex, s’arrêtent et le maintiennent 1 mn. Puis le sens est inversé, ce qui provoque un chaos avant de recréer un vortex, comme dans un torrent.

LA BIODYNAMIE AU CHAI

Pendant la vinification, très peu de produits sont autorisés : œufs, sulfites en très faible quantité, bentonite, charbon œnologique, sucre (pour les pétillants) et basta (contre près de 40 produits autorisés en bio). Collage et filtration sont possibles. Doses de soufre autorisées : pour les rouges 70 mg/l, pour les blancs et les rosés 90 mg/l, pour les effervescents 60 mg/l, pour les vins doux 80 mg/, pour les liquoreux 200 mg/l.

ET LE CALENDRIER LUNAIRE DANS TOUT ÇA ?

La biodynamie prend en compte les phases de la lune et son passage devant les constellations du zodiaque. L’influence planétaire est en effet importante sur le monde végétal. Jupiter, par exemple, est lié à la montée des sucres et à la maturation du fruit. Cela permet de déterminer les périodes favorables au développement des racines, feuilles, fleurs ou fruits. La lune ascendante ou descendante quant à elle, induit une force qui pousse les plantes vers le haut ou vers le bas. Ainsi on laboure, on taille et on épand le compost en phase descendante et on récolte les fruits en phase ascendante.

Le calendrier lunaire permet de s’y retrouver : il liste les jours favorables aux applications des préparations biodynamiques. Il y a les jours feuilles, les jours fruits, fleurs, racines. Les soins apportés les jours fruits aideront à la croissance des fruits, ceux réalisés les jours racines renforceront l’activité racinaire, etc. La vendange, par exemple, doit s’effectuer de préférence en jours fruits. Ce calendrier est également important pour la vinification. Soutirage, filtration, mise en bouteille seront de préférence réalisés en lune descendante (qui a un effet réducteur), en jours fruits et fleurs, afin de favoriser l’expression aromatique du vin.

 







Article précédent

Domaine Delesvaux, Anjou, la Loire en biodynamie

Article suivant

Mas de l'Oncle Ernest - Instant Présent 2016 - Bio - Ventoux





COMMENTAIRES


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.